-----------------------------------------------------------------
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event 1: The Killing Joke (Prologue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Master Rp

avatar

Messages : 31

Date d'inscription : 20/11/2011

Localisation : Gotham City


MessageSujet: Event 1: The Killing Joke (Prologue)   Sam 4 Fév - 18:29

Gotham City News. Des programmes télés pour la ville 24h/24

Publicité


« L'écran plasma Nijimasu avec image haute résolution vous est proposé avec les compliments de Wayne Enterprise. Passons maintenant au canapé beige à point noir de Maud Sienna, disponible aussi en coloris acajou décapé, appelez ce numéro en bas de l'écran si vous désirez embellir votre salon. Et ne manquez pas l'émission de Jack Ryder qui continuera le débat du jour : Batman, ami ou ennemi de la ville ? »

Flash-Info


« La vague de crimes continus dans le centre-ville. Pendant la dernière émeute réprimée avec violence par la peu reluisante brigade anti-émeute du Gotham City Police Departement, une bande de voyous en a profité pour violer une femme au cours de l’agitation. Ils ont mis des préservatifs et une fois leur crime achevé, les lui ont fourré dans la bouche. Et maintenant la météo présenté par Dwayne Bethea.»

Documentaire


« On a souvent accusé les médias d’être racoleur, d’en faire trop, de décrire une violence gratuite afin d’attirer le voyeurisme des gens, une chose est sûre, ce n’est pas le cas à Gotham City ! »

Flash-Info


« Une charogne de chat errant a été cloué sur la porte de la grande cathédrale de Gotham, les motifs qui ont poussé l’auteur de cet acte à faire ça sont pour l’instant inconnus. »

Publicité


« Visitez Gotham City ! Une ville où il fait bon vivre, il y du travail pour tout le monde et des appartements pour pas cher. Dans chaque quartier il y a des familles américaines heureuse ! Alors n’hésitez pas, venez à Gotham City ! »

Annonce culturelle Locale


« Et n’oubliez pas de soutenir l’église méthodiste du Christ Rédempteur de Gotham notre belle cité, nous attendons vos dons, donnez souvent, donnez généreusement. C’était le révérend Cleveland Holly, suivez mon émission évangéliste tous les matins ! Un bon moyen pour commencer la journée, et surtout n’oubliez pas, nous attendons vos dons ! »

Retransmission de la commission d’enquête publique sur les activités criminelles de la Mafia à Gotham City.


Luigi Maranzano : Et je vous dis qu’il n’y a pas de Mafia à Gotham City ! Cessez donc de persécuter les honnêtes citoyens italo-américains.

Harvey Dent : Et pourquoi croyez-vous que je m’acharne à enquêter avec cette commission dans ce cas ?

Luigi Maranzano : C’est simple, vous avez joué à pile ou face avec cette ridicule pièce que vous trimballez toujours sur vous, pile : ce sont les triades chinoises les responsables du crime à Gotham, face : ce sont les mafieux italiens. C’est tombé sur face.

(Rires du public)

Harvey Dent : Très drôle, permission de considérer le témoin comme hostile.

Juge Aaronson : Permission refusé, la dernière fois que vous avez considéré un témoin comme hostile, il a voulu vous tirer dessus.

(Rires du public)

Luigi Maranzano : Puis-je rappeler à la commission que Dent persécute les italiens dans le seul but d’assouvir ses ambitions électorales comme sénateur de l’Etat ou comme futur maire, voir même comme Gouverneur du New Jersey ou Attorney général dans le prochain gouvernement à Washington ?

Harvey Dent : Puis-je rappeler à la commission que la Mafia s’en tire impunément depuis toujours à Gotham ? Puis-je rappeler à la commission que nous y mettrons fin seulement le jour où Carmine Falcone et Salvatore Maroni seront trainés devant le tribunal ? Puis-je rappeler à la commission que la municipalité de Gotham n’édicte pas la conduite politique de la justice dans cette ville ? Puis-je vous rappeler que notre ville a été élue comme le pire endroit où vivre en Amérique ?

Luigi Maranzano : Puis-je me permettre de dire à quel point les beaux discours de Dent sont de la plus mauvaise foi et totalement imbéciles ?

Harvey Dent : Oui vous pouvez. Nous sommes en démocratie, je n’utilise pas les mêmes méthodes que la Mafia.

(Rires du public)

Juge Aaronson : Bon sang Harvey, arrêtez de jouer tout le temps avec cette maudite pièce.

Talk-Shaw de Jack Ryder


Dr Hugo Strange : Batman est un adepte de la loi du Talion monstrueuse, il sape les fondements de l’ordre avec ses principes sauvages, c’est à la police de faire ça et non aux citoyens de faire justice eux-mêmes.

Lieutenant James Gordon : Franchement Docteur, je suis surpris qu’il n’y ait pas plus de gens comme Batman qui aient décidé de recourir à l’auto-défense pour assurer leur survie dans les rues. Les gens en ont tout simplement assez de la terreur et comment le leur reprocher ?

Jack Ryder : Messieurs, vous n’avez pas vraiment répondus à ma question sur la possible identité de Batman.

Hugo Strange : Et bien Lieutenant, Batman a terrorisé les économiquement faibles, les cas sociaux, les insolvables, et les inutiles, mais ce qu’il fait est totalement irresponsable. Vous imaginez l’influence négative que ce sinistre psychopathe risque d’avoir sur la prochaine génération ? Batman est une maladie pour cette ville.

Jack Ryder : Vous pourriez au moins faire semblant de m’écouter et de répondre à ce que je vous dis, nous sommes en direct je le rappelle.

Lieutenant James Gordon : Allons docteur, on ne peut quand même pas tolérer le crime, comprenez que Batman est la conséquence de la peur et de la violence qui touche notre ville. Les gens ont été tellement frustré et impuissants pendant des années, je comprends que l’un de nos citoyens soit devenus Batman. Il n’est pas une menace, il n’a jamais tué personne.

Jack Ryder : Merci messieurs, nous reprendrons après une page de publicité, et n’oubliez pas chers téléspectateur, ce soir un film inédit sera diffusé : La fin de la raison, avec en premier rôle, Matt Hagen détenteur l’année dernière de l’oscar du meilleur acteur.

Dans le garage souterrain de Gotham City News

Les deux agents de sécurité virent un camion avec une carrosserie violette à fleurs vertes se garer. Ils s’interrogèrent sur sa provenance car aucun fournisseur ne devait livrer avant lundi. Ils s’approchèrent du camion et entendirent un rire grotesque et stupide à l’intérieur. Les portes s’ouvrirent en déversant un gaz vert. Les deux agents suffoquèrent puis s’écroulèrent au sol en se convulsant de rires. Un large sourire effrayant s’afficha sur leur cadavre.

Flash-Info


« Le feu-follet fou, le serial-killer qui assassine des SDF en les immolant par le feu n’a toujours pas été appréhendé et… »

Au rez-de-chaussée de Gotham City News

La secrétaire qui se trouvait au comptoir d’accueil leva la tête de son ordinateur en entendant quelqu’un approcher. Elle aperçut la dernière chose qu’elle pensait voir dans cet immeuble.


« Non ma jolie, c’est pas pour le calendrier des éboueurs »

Et il lui colla une balle dans la tête. Il fit signe à une dizaine de clowns similaires armées jusqu’aux dents de venir et ils s’engouffrèrent tous dans les ascenseurs.

Flash-Info


« Un individu déguisé en chauve-souris s’est fait appréhender par la police avant d’être relâché 1 heure plus tard, il ne s’agissait pas de Batman mais d’un étudiant se rendant à une fête costumée. »

Bureau de la sécurité du Gotham City News

Les écrans retransmettaient tout ce que voyaient les caméras de sécurité à travers l’immeuble. Le garde en poste vit des dizaines de clowns avancer dans les différents étages en flinguant des gens.

« Nom de Dieu ! Il faut sonner l’alarme vite ! »

Il n’en eut pas le temps, il fut asphyxié par le gaz vert hilarant qui s’insinuait dans le conduit de ventilation. Sa tête grimaçante d’un sourire s’écrasa en plein sur le clavier des caméras.

Flash-Info


« A la fête foraine de Gotham, un citoyen italo-américain a fait installer un portrait du procureur Harvey Dent comme cible dans un stand de tir. »

Bureau de la direction des programmes du Gotham City News.

« Et moi je vous dis, qu’à moins de nous verser 30 % de frais en plus, on ne diffusera pas cette pub à une heure de grande audience, on est la première chaîne télé de la côte Est des USA bordel ! On ne va pas se la jouer petit quand même ? Et bon sang où est ma secrétaire ? Je lui ai demandé de m’apporter un café il y a 15 minutes ! »

Le cadre supérieur en costard se retourna et la dernière chose qu’il vit avant de mourir fut le marteau de la jeune femme déguisé en Arlequin rouge et noir qui s’abattait sur sa tête avec brutalité.

Flash-Info


« Un prêtre a été tué par erreur dans le métro alors qu’un policier ouvrait le feu sur des voyous. »

Plateau télé n°3 du Gotham City news

Les présentateurs furent entourés de vapeurs vertes, ils se mirent à se marrer comme si on leur avait raconté la blague du siècle et tombèrent sur la moquette foudroyés comme s’ils avaient eu une crise cardiaque, mais ils avaient toujours un large sourire collé au visage.

A travers toute la ville, les télés retransmettant la fameuse chaîne télévisuel, la plus regardé à travers tout Gotham, grésillèrent et finalement un visage apparus sur tous les écrans.




« Cher public, pardonnez-moi d’interrompre vos programmes débiles habituels, mais j’en ai assez de la morosité ambiante de ces émissions racoleuses qui vous font passez du sommeil profond au coma léger. Il est temps d’égayer un peu les absurdités que vous regardez à longueur de journée. »

La caméra, filma le Joker assis entre deux cadavres de présentateurs. Derrière eux, il y avait deux clowns munis de fusils à pompes Remington. Une voix féminine retentit près de la caméra.

« Poussin, il y en a deux qu’on voit dans le champ de la caméra. »

Joker se retourna vexé et trépigna envers ses deux larbins.

« Foutez le camp d’ici ! C’est pas encore votre tour, ce n’est pas ce qui était prévu, vous apparaitrez dans la prochaine pub en compagnie du chien que nous allons torturer, dégagez ! »

Les deux clowns décampèrent, le Joker redevint tout sourire.

« Et maintenant la météo ! »

Harley Quinn apparut devant une carte géante de l’Amérique.

« De très fortes intempéries sur Gotham, restez chez vous, il va pleuvoir du plomb, ça va tomber à tout va dans les rues. Notamment les balles perdues.»

La caméra revint au Joker qui était en train de faire une patience avec son jeu de carte.

« Et tout de suite, notre émission éducative, comment s’adonner au cannibalisme. »

Les écrans télés affichèrent un clown déguisé en cuisinier sur le plateau télé d’une émission culinaire. Derrière lui on voyait un cadavre accroché au mur avec des pics à glace. Le cuisinier qui se curait les ongles avec un autre pic à glace signala :

« Patron, j’ai même pas commencé la cuisson, on ne peut pas y revenir plus tard ? »

Retour sur Joker, gros plan sur sa tête béate de satisfaction alors qu’on voyait la main d’Harley Quinn en train de lui ébouriffer ses cheveux verts en les gratouillant à la racine.

« Chers amis téléspectateurs, avant d’aller plus avant dans nos programmes culturels sur la lobotomisation d’un flic capturé au hasard dans les rues ce matin, commençons les grandes festivités. Que tout le monde se joigne à la fête. Une seule règle à suivre, il faut qu’il y ait 100 personnes tuées à chaque journée dans les rues. Si le quota n’est pas atteint chaque soir à minuit, et bien la journée n’est pas finie. »

Et le Joker appuya sur un détonateur.

A travers toute la ville les explosions retentirent. Tous les ponts autoroutiers furent soufflés en un seul rugissement apocalyptique.

Et ce ne fut que le début.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Event 1: The Killing Joke (Prologue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Batman The Killing Joke : The Joker
» KILLING JOKE - 75 ans
» BATMAN: THE KILLING JOKE ART PRINT BY BRIAN BOLLAND
» KILLING JOKE ( Urban comics 2014 )
» BATMAN - THE KILLING JOKE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gotham City :: Centre-Ville :: Gotham City News-
Sauter vers: