-----------------------------------------------------------------
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eversor le suicidaire (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eversor

avatar

Messages : 3

Date d'inscription : 22/10/2012


MessageSujet: Eversor le suicidaire (en cours)   Lun 22 Oct - 22:04

Eversor
Nom Prénom
Nash Valvance(aucune information ne permet plus de connaître son vrai nom).
Âge du personnage
inconnu (trentaine)
Rang
Criminel (bien que traque parfois des criminels
Compétences et aptitudes
Ancien membre d’un commando de l’armée, il est bien entraîné. Il possède un talent élevé dans le combat au couteau, bien qu’il sait se servir d’une arme à feu. Il est très agile et est capable d’être discret, bien qu’il ne le veuille habituellement pas. De plus, il est très intelligent, la preuve étant son armure et la toxine qu’il utilise. Mais encore une fois, il n’aime pas utiliser son intellect, la seules raisons le poussant à en profiter étant sa quête de la mort. De plus, il sait très bien se débrouiller en mécanique, mais encore là, il ne s'en sert que rarement.
Personnalité
Je suis quelqu’un de fataliste et picciniste, comme plusieurs personnes à Gotham. Le mal n’arrêtera jamais, car nous avons tous quelque chose à nous reprocher. Ainsi donc, un mort ne vaut pas mieux qu’une autre à mes yeux, à l’exception de la mienne, qui est mon objectif final. Je combats donc non pas pour avoir de l’argent, du pouvoir, ou encore de la renommée, mais uniquement pour trouver la mort dans un combat. Avec mes compétences et mon intelligence, je pourrais facilement m’offrir une mort des plus douloureuses pour apaiser les âmes de mes victimes et de mes compagnons, mais cela ne leur donnerais pas une bonne vengeance. Il faut qu’ils me voient mourir en combat, que je sois tué par quelqu’un de meilleur que moi. Je suis prêt à me battre pour n’importe qui, même pour la justice, du moment que je puisse croiser la mort. Ainsi, si je peux punir un criminel par un combat, alors va. Qui sait, il me permettra peut-être de voir la mort pour de bon? Je la vois si souvent, si prêt que je pourrais presque la toucher et l’étreindre pour l’éternité. Mais à chaque fois, elle me glisse entre les mains. Un jour, elle m’aura…
Costume/Physique
En tant qu’Eversor, je porte une armure paramilitaire de ma conception, ou du moins en parti, vu que je n’ai fait qu’amélioré un prototype inutile. Résistante, mais souple, elle est assez résistante au bal, même si comme toute armure elle n’est pas infaillible, sans pour autant me faire perdre de l’agilité et du mouvement. Mon visage est celui d’un squelette, dans l’anticipation de ma future condition, bien que cela ait également l’avantage de produire un certain effet de peur. Je porte plusieurs couteaux de différentes tailles sur moi, tous pouvant me servir à accomplir ce en quoi je suis le meilleur. Je possède également, bien que ce soit pour des situations «spéciales», un genre de gants, terminant mes doigts par des aiguilles enduit d’un poison très lent et douloureux, pouvant prendre des heures, voir des jours, à faire agoniser la victime.

Alors même que je n’ai plus d’identité pour me nommer, je dois parler de mon apparence? Très bien… J’ai l’air assez dépravé en civil. J’ai la barbe mal rasé et de la poussière partout sur mes vêtements. Certains disent également que je pus, mais ça dépend des opinions. J’ai les cheveux complètement rasé, chose que j’ai gardée de mon camp de recrutement de l’armée. Mes vêtement sont souvent en mauvais état. La seule chose qui me semble vraiment importante dans ma description sont les nombreuses scarifications tout le long de mon bras gauche. Autre que cela, j’ai l’apparence de n’importe quel trentenaire.
Histoire
Je suis né sous le nom bâtard de Nash Valvance, un nom que j’ai depuis longtemps abandonné. Ma mère est morte à l’accouchement, probablement à cause que la pauvreté de la famille ne nous permettait pas de payer la chambre d’hôpital. Mon père ne ma jamais aimé, je vais le dire tout de suite. Il m’accusait d’avoir tué ma mère, point sur le quel je suis tout à fait d’accord avec lui. Cependant, le fait qu’il utilise le suicide comme porte de sortie le jour de mes 9 ans est une chose que je désapprouve, malgré le fait qu’aujourd’hui je comprenne qu’il ait voulu mourir (à l’époque je n’y comprenais rien, vu que j’étais pleurnichard). À l’orphelinat, ce ne fut pas mieux. Car oui, je me suis retrouvé à l’orphelinat, vu qu’aucun membre de ma famille ne voulait me prendre. Aucune famille ne voulu de moi. Je n’étais pourtant pas le plus laid, ni le moins discipliné. Pourtant, il y avait cet aura lugubre qui entourait ma personne et mon passé. Et l’orphelinat n’était honnêtement pas dans un meilleur état que mon appartement actuel, à la seule différence que le propriétaire du bâtiment n’est pas mort.

J’ai rapidement appris à me server d’un couteau, vu que je trainais plus dans la rue que dans l’orphelinat. J’ai d’ailleurs eu quelques problèmes avec des chiens violents à l’époque. J’en ai accidentellement tué un en voulant fuir. Et dire que je maintenant je ne saurais même pas comment tuer «accidentellement». Sinon, à l’école, j’avais des notes excellentes, on m’a même proposés de sauter des classes. Mais au fond, qu’est-ce que ça aurait vraiment changé? Rien, si vous voulez mon avis, ce que vous ne voulez honnêtement pas. Je passais le reste de mes temps libre à lire des trucs de mécaniques avancés et de chimie. Dire que j’allais utiliser cela pour faire mon armure et mon poison plus tard. La vie était vraiment ennuyante et solitaire pour moi à l’époque.

Les choses changèrent quand, à mes 21 ans, j’entrai dans l’armée. Là-bas, je me suis finalement fait pour la première fois de ma vie des amis. D’autres recrues, des types extrêmement sympathiques. Je leur ai parlé de mon passé, et contrairement aux autres personnes, ils ne m’évitèrent pas après cela. Ils m’aidèrent même à m’en remettre. Ils me permirent de passé à autre chose et de voir le bon côté de la vie. Et quand je rentrai parmi les troupes, je faisais partis des meilleurs éléments des recrues, prêt à fièrement défendre mon pays. Après un certain temps, moi et d’autres soldats, que je connaissais bien et que je considérais comme mes amis, nous fûmes choisis pour faire partis d’un commando militaire. Faire parti des forces spéciales. À l’époque, c’était comme un rêve.

Puis il y a deux ans, il y eut cette mission. C’était en Amazonie, je crois. Je ne me rappelle plus qui possédait le labo qu’on allait infiltrer, mais je me rappelle qu’ils y travaillaient pour fabriquer des armes et des armures plus performantes. Je devais m’occuper d’ouvrir le passage aux autres, vu qu’on allait me parachuter dans la base, alors que les autres allaient débarqués en bateau sur la plage. Mais ils me parachutèrent trop loin, les cons. Et quand j’arrivais dans la base, l’opération avait déjà foiré. Les autres s’étaient fait capturé. Je pouvais les observé depuis ma position, tous à genoux dans la court. Ils avaient cependant tué la plupart des gardes de la base. S’ils parlaient, nous étions tous fait, comme notre pays. Par réflexe, j’appuyais sur la détente, et je descendis ainsi mes coéquipiers. C’est alors que le déclique s’opéra, et que mon désir de mourir apparu. Enfin, pas en quelques secondes, comme ça, mais même moi je ne me rappelle plus des détails qui me menèrent de ce moment jusqu’à ma mentalité. Tout ce que je peux dire, c’est que je finis par nettoyer la base de tout son personnel, scientifiques et gardes. Je suis alors tombé sur ce prototype d’armure, ainsi que sur des débuts d’hypothèse pour un poison très douloureux et lent. Je restai donc une année entière pour finaliser ces deux choses.

Puis je revins au pays. Là-bas, je commençai par descendre le pilote de l’avion lors de la mission en Amazonie. Puis s’en suivit tout ceux qui me connaissait, allant de mes supérieurs directes (je ne pouvais pas me faire toute la hiérarchie quand même) jusqu’à ma famille entière. J’en ait également profité pour effacer les données de mon existence des données fédérales. Il doit malheureusement en rester deux trois, mais pas assez pour qu’on puisse facilement me retracer, même pour le gouvernement. Mais la nuit, de puis deux ans, j’entends les morts crier. Ma mère crie, mon père cire, mes coéquipiers crient. Tous ceux que j’ai tué crie. Et ils crient vengeance. Et chaque personne que je tue se rajoute à ma nuit. Maintenant, je suis revenu à Gotham pour y trouver la mort, qui est bizarrement ce qui se rapproche le plus d’une petite-amie dans ma vie. Je travail pour ceux qui ont besoins de mes services. Ma seule paye, un combat à mort contre un de ses hommes de mains, voir lui, pour que la mort me revienne. J’aime l’observer dans son impartialité, son absolution sur toute chose. Et depuis l’appartement abandonné où je vis, j’Attend chaque jour qu’elle vienne me prendre…
Test RP
Depuis le haut de l'immeuble, j'observai ma cible. Un petit gang de rue, pas grand chose de très dangereux, pour la plupart de jeunes hommes sans grande expérience dans le combat. Ils devaient être peut-être une dizaine environ. Très peu armés, sinon de couteaux et de battes de baseball. Aucune protection apparente en vue. De simples amateurs dans la cours de jeu qu'est Gotham.

Je poussai un soupir. Il n'y avait approximativement pas de défi dans ces voyous de bas étages. Je jetai un regard au ciel ténébreux au-dessus de moi. Moi qui avait espéré tomber sur quelque chose qui me ferait voir ma tant désirée. Ma mort m'appelle, mais malheureusement pas ici. Mais un jour, je te trouverai dans un affrontement, faucheuse, et j'accepterai alors la main que tu me tends depuis si longtemps, cette main que je cherche désespérément à attraper dans la chute qu'est la vie. Tu es la seule chose qui exorcisera les âmes de mes victimes qui crient vengeance. Mais pour l'instant, tu restes toujours hors d'atteinte de ma personne. Pourquoi? Pourquoi me fuir, moi qui suit l'être humain te recherchant le plus au monde? Pourquoi un si cruelle ironie? Tu ne me destines tout de même pas à la torture de vivre éternellement? Tu n'oserais tout de même pas m'accorder ce si grand fantasme humain qu'est la vie éternel?

Les questions sans réponses devront le rester un certain temps, du moins tant que la mort ne viennent pas réclamer la vie de ces voyous. Je vérifiai mes couteaux et en sortis quelques uns de petite taille, parfait pour les utiliser au lancé. Puis je regardai mes cibles. Je devrai pouvoir en avoir plusieurs d'ici, la distance et la hauteur nous séparant n'étant pas très grande. Ils devaient vraiment être occupé à je ne sais quoi pour pas me remarquer. Et j'allais en profiter.

Trois couteaux vinrent se planter dans trois personnes différentes, tous à des points vitaux, même si pas forcément mortel sur le coup. Ils étaient cependant tous proche de ma cible, leur cœur, sans pour autant y être précisément planté. Puis, je sautai de mon bâtiment, sortant en même temps deux lames plus longues. J'atterris sur un des voyous, son corps amortissant ma chute. J'en profitai pour rapidement le poignardé de mes deux armes. Puis, me levant de son corps, je pus observé le visage étonné de ses compagnons. Ils étaient sous le choc, semblant non seulement troublé par la mort de leurs collègues, mais également par le fait que je n'étais pas batman, mon apparence morbide en témoignant. Il devait s'attendre à se fait probablement tabasser par le Chevalier Noir. Ils n'auront pas cette chance.

-Mais bordel, t'es qui toi?

-Quelqu'un qui aimerait mourir.

Puis je fonçai sur mes ennemis...

IRL
Pseudo
Xorkuss360
Age du joueur
16
Disponibilité RP
très variables
Découverte du forum
même top site que mon fow en création (qui est l'une de mes motivations d'être ici)
Code du forum
Hum, pas trouvé... Je jure que j'ai rleu toutes ces foutus règles (sans offense), mais je l'ai pas trouvé. Il est vraiment pas visible! En même temps, c'est peut-être juste moi qui est fatigué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harley Quinn



Messages : 137

Date d'inscription : 10/04/2012


MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   Mer 24 Oct - 13:51


    Bienvenue à toi, nouveau membre de Gotham City Stories. Je serais l'administrateur qui se chargera de valider ta fiche de présentation en te fournissant toute l'aide nécessaire à la réalisation de cette dernière.

    Pour mener à bien ce projet, je te conseille fortement d'aller consulter notre contexte afin de connaitre la situation géopolitique régnant dans la ville sombre de notre Gotham. Le plus important concernant la validation de ta fiche concerne ta connaissance de notre règlement. Nul n'est au dessus de la loi même lorsqu'on s'est évadé d'Arkham. Pour être certain que la lecture du règlement se fasse, nous avons incorporé un code dissimulé dans le règlement. Pour être validé, il faut le code et pour trouver le code, il faut lire le règlement.

    En dehors de ces deux passages obligatoires, tu peux voir les différents groupes existants au sein du forum, les personnages les plus importants dans le contexte actuel et, dans l'éventualité où tu hésiterais sur le choix à faire pour ton personnage, tu peux consulter notre galerie de prédéfinis. Veuillez toutefois à lire le préambule si tu décides d'en incarner un.

    N'oubliez pas de faire un tour dans les locaux du Gotham Globe pour vous tenir informer des derniers événements ayant eu lieu en ville !

    Si ces quelques liens ne parviennent pas à répondre à tes questions, surtout n'hésites pas à me poser des questions ici même ou sur ma boite de messagerie. Mon collègue, Batman, pourra lui aussi se plier en quatre si vous vous croisez.




-----------------------------

Tout d'abord je te souhaite la bienvenue et te remercie d'avoir arrêté ton attention sur Gotham City Stories.

Un amoureux de musique Italienne ne peut que me plaire, cependant avant de pouvoir te valider il faudra que tu trouves le code tout de même !

Quelques fautes qui passent par çi par la, mais c'est plutôt de l’inattention qu'autre chose je suppose !

J'ai du mal à voir le lien direct entre l'envie de mourir et le fait d'avoir descendu autant de gens parmis tes supérieurs et ta famille Smile

Tu entends quoi par très variables pour les disponibilités? Very Happy

Je reste à ta disposition Harley

_________________

“Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakel Peleonor
Gotham Princess & Batman's love
avatar

Messages : 501

Date d'inscription : 29/11/2011

Localisation : Avec Batou


MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   Mer 24 Oct - 15:55

Bienvenue parmi nous

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eversor

avatar

Messages : 3

Date d'inscription : 22/10/2012


MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   Jeu 25 Oct - 0:34

Enfin une réponse! Je pensais que vois étiez tous morts ou je ne sais quoi! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx

avatar

Messages : 142

Date d'inscription : 14/06/2012


MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   Jeu 25 Oct - 0:39

Salut et bienvenue.

2 jours te semblent longs à ce point? Et bien.

Je te demanderais de modifier la taille de ton avatar pour qu'elle corresponde à la taille demandée dans les règlements. Au même endroit où tu trouveras le code.

Bonne chance! Si tu as besoin d'aide, tu n'as qu'à le demander Sphinx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Batman
Admin
avatar

Messages : 674

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 09/10/2011

Localisation : La Batcave


MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   Mar 13 Nov - 20:11

Pas de connexions depuis trois semaines. La fiche est déplacée dans le topic des fiches abandonnées. Merci de contacter un membre du staff pour pouvoir la reprendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eversor le suicidaire (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eversor le suicidaire (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Zed le suicidaire] Petit travaux en cours
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Inscriptions :: Fiches abandonnées ou refusées-
Sauter vers: